Grézieu-le-Fromental

  • Imprimer

 Grézieu-le-Fromental


 

Vue aérienne d'une structure de l'Age du Bronze  La commune de Grézieu-le-Fromental se trouve sur la rive gauche de la Loire, au centre de la plaine du Forez. Son relief est à deux composantes : une première, au sud, formée d'une élévation de direction est-ouest ; une seconde, au nord, formée par une dépression en forme de cuvette. Le terrain est très argileux.

    Seule, la présence de fragments de tuiles à rebords et de tessons de céramiques gallo-romaines étaient signalés, à l'est du bourg.

  Les prospections du GRAL ont permis d'étoffer le bilan archéologique de la commune.
  Hormis quelques ramassages de silex isolés, les éléments les plus anciens sont des tessons datant de l'Age du Bronze. Ils ont été recueillis dans une parcelle où une structure rectangulaire fut repérée lors d’une campagne de prospection aérienne. Le ramassage de fragments d'amphores de type Dressel 1, souvent associés avec la céramique commune et des fragments de meule à bras est récurent sur la commune. Ces indices, d'époque gauloise, sont régulièrement mêlés àSigillée à décor : un cavalier des éléments gallo-romains.

  Un premier gisement a été identifié dans l’environnement immédiat du bourg. Seuls des fragments de tuiles à rebords ont été ramassés, en bordure de parcelle.

 Tesson de sigillée luisante Vers les Armands, trois zones distinctes ont été prospectées. Deux contiennent des fragments d'amphores, de la céramique commune et quelques tuiles à rebords. La troisième a livré une plus grande variété de céramique car de la sigillée a été ramassée.

  Les coteaux, versant nord et sud de la colline, ont connu une forte implantation. Tout d'abord au lieu-dit Fontbaril où les ramassages ont été limités : céramique commune, sigilléeSigillée à décor floral à décor et fragment de meule. Ensuite vers la Pommière, figure le même type de matériel mais en quantité plus dense. Il est accompagné de nombreux tessons de sigillée luisante. Ce type de céramique, bien particulier, indique une occupation de l'Antiquité Tardive.

  Vers Lachaud, un autre site contient des tessons d'amphore Dressel 1. Il est accompagné d'une implantation gallo-romaine située dans sa proche périphérie. Cette dernière est assez dense : tuiles à rebords en grande quantité, céramique commune, peinte, sigillée lisse et à décors, à parois fines. Ce site a été daté du IIe siècle de notre ère grâce aux décors et formes de sigillée.

Vue aérienne du bourg de Grézieu  La période médiévale se caractérise par un château, une église et une maladrerie. Le premier, bâti par la famille du Verney, aux XIIIe/XIVe s., a été largement modifié au cours du temps. La seconde dont l'abside datait des XIe/XIIe s. a été entièrement démolie au XIXe s. Dédiée à sainte Catherine, elle possédait des fresques représentant son martyre. La trace photographique de ces œuvres a été conservée. Il ne reste que peu de vestiges de la maladrerie citée au XVe s. Seule la partie basse du bâtiment est encore visible.

  Deux des itinéraires importants se trouvent sur le territoire de Grézieu-le-Fromental. Il s'agit de la voie Bolène qui constitue la limite ouest de son territoire et d'une voie indiquée comme allant d’Unias (où il y avait un gué et/ou un port) à Montbrison. Elle traverse la commune d’est en ouest sur la crête de la colline.

 

Bulletin n° 8, 1997