Commander un ouvrage

Pour toute demande, merci d'utiliser le formulaire de contact.

Rapid Contact
Pour nous laisser un message, c'est ici :
Email
Objet
Message

Coordonnées

Groupe de Recherches Archéologiques de la Loire
Maison Passé-Présent
8 rue Desimiane de Montchal
42170 Saint-Just Saint-Rambert
04.77.52.12.78

COMMANDER UN OUVRAGE
Pour toute demande, merci d'utiliser le formulaire de contact.

Chrétiens ou païens ? Le culte de Saint Martin en Forez

Chrétiens ou païens ? Le culte de Saint Martin en Forez
Jacques VERRIER, Ed.CREER, GRAL, 35 €
208 pages reliées sous coffret cartonné ; illustration en couleurs, plans.

En suivant les traces de saint Martin de Tours, évangélisateur des Gaules, l'auteur nous immerge dans le IVème siècle de notre ère.

C'est une période charnière sur le plan politique, économique ou religieux. L'empire romain se délite, les luttes pour le pouvoir sont âpres, de nouvelles religions entrent en concurrence avec les anciens cultes.

Symbole de la valeur universelle du partage, infatigable voyageur, saint Martin combat l'hérésie sur tout le territoire, abat les temples, convertit les païens, lutte contre les Diables et accomplit des miracles. Le légendaire regorge de ses exploits. Sa vie nous est connue par l'unique témoignage de Sulpice Sévère qui connut le saint sur la fin de sa vie.
Le Forez, comme de nombreuses régions, a évangélisé ses campagnes au nom de saint Martin.
La seconde partie de l'ouvrage invite à découvrir, grâce à de nombreuses photos, dessins ou gravures, le patrimoine saint Martin dans notre département, au travers de monographie. On y retrouve les trente quatre églises dédiées à Saint Martin, les vingt trois pierres ou groupe de prières ainsi que les treize fontaines, christianisés en son nom, accompagnés des légendes ou des dévotions qui y sont attachées.
Cette promenade au sein de notre région nous transporte dans des sites peu connus, aux charmes bucoliques et parfois mystérieux.

De la meule au moulin

De la meule au moulin
Mireille BUSSEUIL
Ed. GRAL/FRAL, 2003, 98p.
15 €


« Cet ouvrage, retrace l'évolution des techniques de concassage du broyeur néolithique au moulin hydraulique, dans le monde, en France et aussi dans le département de la Loire.
Cette balade dans l'histoire permet de prendre conscience du long labeur de nos ancêtres pour sortir de la servitude d'un travail long et pénible.
L'état des moulins en Forez du Moyen-Age au XVème siècle, permet d'en savoir un peu plus sur le droit de ban, les baux, les fermages de notre région. La présentation de l'industrie meunière, au travers des bâtiments, des diversités techniques, des mécanismes, des coutumes, des dangers, fait découvrir l'intense activité qui régnait au bord des rivières et prendre conscience d'un important aménagement humain ayant fortement modelé le paysage. »

Histoire et archéologie du Forez médiéval

Histoire et archéologie du Forez médiéval
Collectif
125 pages - format 21x29,7
Coéditions Liger - La Diana - Gral
20€


Montbrison, rue Chenevotterie : approches sur la genèse et l'évolution d'un quartier médiéval.
Sylvie Bocquet

Evolution du bourg médiéval de Champdieu des origines au XVIe siècle.
Anne Carcel

Un Prieuré forézien dépendant de l'abbaye lyonnaise de Savigny : Randans (Xe - XIIe siècles)
Pierre Ganivet

Le jugement dernier de L'Hôpital-sous-Rochefort : sources et iconographies.
Caroline Guibaud, Noëlle-Christine Rebichon

Les espaces castraux en Forez aux Xe et XIe siècles : état de la question.
Christophe Mathevot

L'eau dans tous ses états

L'eau dans tous ses états
Livret de l'exposition au musée des civilisations de Saint-Just-Saint-Rambert (septembre 2004-Janvier 2005)

« L'eau, moyen de transport, de communication, d'échanges. L'eau, source d'énergie, de productions. L'eau, élément vital, source de vie, centre de la vie communautaire »
L'exposition traite un sujet populaire au travers de photographies, textes, dessins et plans présentés sur 34 panneaux à 2 niveaux de lecture. Les thèmes abordés traitent de techniques, d'archéologie, de patrimoine et d'histoire, en présentant les sites et les éléments situés à Saint-Rambert et dans la Loire, en priorité, ou en France et à l'étranger par suppléance si nécessaire.

La Bolène

Voie romaine et chemin romieu en Forez.

La Bolène
Jacques VERRIER Ed.GRAL/FRAL, 1998, 126 pages. 15 €

« La voie Bolène fait partie des grands axes qui traversaient le pays des Ségusiaves » à l'époque romaine. Elle permettait, à partir de Lugdunum (Lyon), de rejoindre la province d'Aquitaine. Son rôle était important du point de vue militaire mais aussi économique.
Au moyen-Age, de nombreuses mentions qualifient la Bolène de « chemin romieu ». Le Puy-en-Velay, ses nombreux sanctuaires, point de départ «  officiel » vers Saint-jacques-de-Compostelle, drainait par la Bolène un certain nombre de pèlerins. Elle favorisa aussi les échanges économiques qui, de tous temps, ont existé entre le Forez et le Velay.
Outre un suivi de l'itinéraire et de ses différentes variantes, cette étude est une invitation à la découverte de notre patrimoine et à la promenade sur ce chemin chargé d'histoire »

Les croix du Forez

Les croix du Forez
Actes du colloque
Saint-Just-Saint-Rambert, 21 Avril 2001
Hors-série n°3
Format 16X24cm, 133 pages
(26 pages en couleur), I.S.B.N: 1154 – 6646
20 €

A l'initiative du Groupe de Recherches Archéologiques de la Loire, des chercheurs d'horizons pluridisciplinaires: archéologie, histoire, architecture, étude des mentalités; tous issus du milieu associatif, ont pu faire le point sur le thème des croix. A la suite du travail de Louis Bernard sur les croix monumentales du Forez publié en 1971, cette approche constitue une nouveauté car elle croise différentes regards, qui permettent, vous le découvrirez dans ces pages, une nouvelle perception de ces croix, si nombreuses qu'on finit par ne plus les remarquer.
Ce colloque et cet ouvrage ouvrent un chantier que les chercheurs, les élus, les habitants poursuivront et enrichiront, j'en suis sûr, dans une concertation étroite. Une politique efficace de protection et de valorisation du patrimoine rural trouvera en effet sa source et son fil conducteur dans l'étude de ces diverses croix, dans la compréhension de leurs origines, de leurs évolutions et de leurs places dans les mentalités. Ces actes, témoignent aussi, parmi d'autres publications, de l'importance du milieu associatif dans les domaines archéologique et historique dans le département de la Loire.

 


 SOMMAIRE

Mireile BUSSEUIL, Jacques VERRIER : Croix de pierre
Robert BOUILLER : Les saints représentés sur les croix foréziennes. Contribution à l'étude des cultes.
Yves BRUYAS : La croix des rameaux à BONSON.
Jacques VERRIER : Prospection et croix
Christophe MATHEVOT : une croix armoriée du XVIIème siècle à Couzan
Bernard BLETHON, Lucien BAROU : La croix, signe de protection dans les fermes foréziennes
Eric CLAVIER : Pétroglyphes cruciformes dans les Monts du Forez
Mireille BUSSEUIL : Les larmes de la Vierge, Pieta sur les croix de pierres en Forez.

Les souterrains annulaires

Regards sur un phénomène rural de l'Europe médiévale

Les souterrains annulaires
Eric CLAVIER, hors-série n°3
Ed.GRAL, format 19X26, 2006, 89 pages (29 pages couleur) 20 €

« Sous le sol de nos campagnes, les souterrains annulaires sortent ici et là de l'oubli. Formés de galeries dessinant un ou plusieurs anneaux, ils posent de sérieux problèmes d'interprétation.
Leur forme caractéristique, leur présence dans l'est de l'Europe et dans le centre de la France, en font un phénomène singulier dans l'histoire rurale de l'occident médiéval.

Ils constituent l'un des « silences du Moyen-Age » dont parle jacques LEGOFF et que nous avons décidé de percer.
A travers cet ouvrage qui tend à une vision d'ensemble du cas français, nous aborderons une vision d'ensemble du cas français, nous aborderons une multitude de questions et d'approches le plus souvent originales. Quatre thèmes seront développés: l'implantation, la conception, la réalisation et l'utilisation des souterrains annulaires. Le double objectif de cette publication est de faire prendre conscience du phénomène singulier que forment les souterrains annulaires dans l'histoire médiévale et, progressivement, de les relier aux hommes qui les ont creusés et utilisés, ce qui nous paraît déterminant pour leur compréhension et, à terme, pour les réinscrire dans la question plus générale de la vie dans les campagnes au Moyen-Age. »

Saint Rambert

Saint-Rambert, une histoire, un culte, un patrimoine
Livret de l'exposition réalisée pour les journées Européennes du Patrimoine 2001

L'exposition qui vous est présentée est réalisée dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine 2001 et à l'occasion du retour dans l'église Saint-André, des reliques de notre patron Saint-Rambert.
Présentes depuis près de 1000 ans, elles ont été prélevées en Avril 1998, en même temps que celles de Saint-Rambert-en-Bugey, par une équipe du CNRS, aux fins d'analyses.
Elles sont enfin de nouveau parmi nous et vont reprendre leur place dans la niche aménagée dans la porte des « lions », porte qui donnait autrefois accès à l'enclos funéraire et à la chapelle saint-jean, alors église paroissiale, quand l'église saint-André était prieurale.C'est l'arrivée de ces reliques, offerte selon la tradition par le Comte Guillaume de Forez, vers 1078, qui a permis à notre commune précédemment dénommée Saint-André-les-Olmes de prendre le nom de Saint-Rambert-en-Forez. Ce vocable est attesté depuis 1163.
Il s'agit donc d'une page importante de notre histoire locale, tant religieuse que patrimoniales qui est réouverte.

 

Saint-Maurice au pays de Gourgois

Saint Maurice au pays de Gourgois
Jacques VERRIER, Ed. GRAL, 25 €
230 pages ; illustration en couleurs

Ce hors-série des bulletins du GRAL est le résultat de plusieurs années de prospections et de recherches sur le village de Saint-Maurice et sur le pays de Gourgois.
Les découvertes archéologiques anciennes sur la commune n’avaient, jusqu’à ce jour, pas fait l’objet de signalisations particulières. Ce n’est plus le cas aujourd’hui, même si les indices sont limités en quantité.
Le passé médiéval du pays de Gourgois, plus riche, constitue un contexte particulier et unique dans le comté de Forez. Issu de la grande seigneurie de Saint-Bonnet (le Château), son territoire et ses revenus ont été démembrés et cédés à diverses entités par les libéralités de son dernier seigneur, Robert de Saint-Bonnet. Le prieuré de Saint-Rambert, les Templiers et les Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem en furent les principaux bénéficiaires. A cela, il faut rajouter la présence de petits seigneurs locaux.
Au cours des XVIIe et XVIIIe siècles, de nouvelles familles se constituèrent des domaines ou s’attribuèrent les anciens.

De ce passé lointain, il reste de nombreux vestiges que l’on peut découvrir dans le bourg de Saint-Maurice mais aussi dans les nombreux hameaux du pays de Gourgois.

C’est à ce voyage dans le temps que cet ouvrage vous invite...

Usson-Icidmago

Usson-Icidmago
Jacques Verrier
158 pages - format 21x29,7cm
20 €

Ce hors-série des bulletins du GRAL est le résultat de plusieurs années de prospections et de recherches sur l’agglomération secondaire gallo-romaine d’Icidmago devenue, au Môyen-Age, un bourg important, enserré dans ses murailles et à l’abri de son château. Ce travail a été l’occasion de faire un point sur les découvertes et les trouvailles anciennes comme plus récentes. Nous avons eu l’opportunité, par des prospections systématiques, d’élargir le champ de l’étude à tout le territoire de la commune. Ceci a permis de repousser un peu plus loin dans le temps les premières traces d’occupation humaine.

L’opération d’inventaire, liée à la prospection, a débouché sur une étude du bourg médiéval et de ses fortifications ; sur l’étude de parties anciennes des édifices religieux ; sur un inventaire des fours, des croix et des moulins ; sur une mise en place d’une typologie à partir des éléments architecturaux en place ou en remploi dans le bourg comme dans les nombreux hameaux disséminés sur le vaste territoire d’Usson-en-Forez.

Comme toujours dans ce type d’étude sur les périodes anciennes, de nombreuses questions restent posées et les hypothèses émises restent à confirmer ou à infirmer. D’autres recherches ou travaux permettront sans doute d’aller plus loin...

Voie Bolène ou Chemin de César

Voie Bolène ou Chemin de César
Patrick Rossi  2004, 160 pages. 25 €

Un voyage de 2000 ans sur les traces de nos ancêtres gallo-romains qui firent de Ruessium (Sain Paulien) la capitale du Peuple vellave.
Découvrir le passage d'une importante voie de communication en Gaule au 1er siècle de notre ère reliant Lyon (capitale des Gaules) à Bordeaux.
Elle deviendra au Moyen-Age, l'un des chemins empruntés par les pèlerins pour une longue route vers Saint Jacques de Compostelle.