Rapid Contact
Pour nous laisser un message, c'est ici :
Email
Objet
Message

Coordonnées

Groupe de Recherches Archéologiques de la Loire
Maison Passé-Présent
8 rue Desimiane de Montchal
42170 Saint-Just Saint-Rambert
04.77.52.12.78

Eglise de Chazelles/Lavieu

Eglise de Chazelles-sur-Lavieu


 

Bref historique

Eglise vue de l'ouestDès 969, l’église est sous le vocable de saint Michel. De cette époque, il ne subsiste aucun élément visible.
En 1665, le chœur était voûté et, de chaque côté, se trouvait une chapelle : une, sous le vocable de saint Blaise et l’autre, de saint Jean. Le cimetière, autour de l’église, était clos de murs et fermé par des grilles aux entrées. Au début du XXe siècle, une pierre tombale, de l’un des membres de la famille Ronzault, seigneur de la Pierre-Duron, se trouvait dans le chœur de l’église.
De l’église du XVe siècle, seul le clocher formant l’entrée a été conservé, hormis quelques pierres en remploi. Le reste de l’église a été reconstruit en 1863 par l’agent voyer Brivet dans le même style que le clocher. L’ensemble est érigé en granit gris local. La différence de période d’édification est flagrante dans l’appareillage entre le clocher élevé en gros moellons bien taillés et le reste du bâtiment construit en pierres mal équarries.

Détails du clocherLe clocher

Le clocher (photo), de plan carré, est percé de petites ouvertures moulurées situées à mi-hauteur (note a). Il est flanqué, aux quatre angles, de contreforts à bâtière (note b), surmontés de pinacles (note c) pour 3 d’entre eux et d’une croix pour celui situé au sud-ouest (note d).

A l’étage supérieur, les quatre façades sont percées de baies géminées à double voussures et archivolte (note e), encadrées de colonnettes surmontées d’un pinacle (note f). Les bases des piédroits et des colonnettes sont à moulures prismatiques. Des d’abat-sons en bois, ornés de fleurs de lys, sont disposés dans les baies.

Des gargouilles ornent deux façades. Sur celle Gargouille, chien ?située à l’est, la sculpture Gargouille, tête fémininepourrait être un visage féminin à l’abondante chevelure. Sur la façade ouest, située sous l’horloge, c’est un animal (chien ?) qui est sculpté (note h).

Le portail

Le portail, bel élément gothique, présente un décor très élaboré, typique du XVe siècle. Il se compose d’une archivolte à triple claveaux (triple voussures moulurées) (note a) reposant sur des jambages décorés, de chaque côté, de colonnettes à base prismatique et ornées de décors à feuillages (note b, détails b-c).

Portail de l'église, détailsTrois écussons décorent le linteau de la porte d’entrée (note c). Le tympan de l’ogive est ajouré d’enroulements de style flamboyant (note d). L’ensemble est couronné d’un gâble triangulaire, se terminant par un fleuron dont les courbures sont surmontées de feuilles d’acanthe en relief. Son centre est orné du blason IHS (note e, détail a). De Base prismatiqueAccès au clocherpart et d’autre du portail, des colonnettes sont surmontées de fleurons et agrémentées de décors floraux (note f).

Intérieur

A l’intérieur, le clocher forme une avant-nef permettant de pénétrer dans l’église. La porte donnant accès à l’escalier, dessert les cloches. Elle a été conservée. Il en est de même pour les piliers à base moulurée du XVe. Ceux-ci sont en partie dissimulés par la maçonnerie moderne. L’intérieur, entièrement refait au XIXe siècle, ne présente aucun élément architectural remarquable.